Peuples, nations, événements

Façons de recherche

Façons de recherche

Il existe un certain nombre de façons dont un sociologue peut mener des recherches. Lors du choix d'une méthode de recherche, il y a 3 considérations principales: pratique, éthique et théorique.

Lors de la recherche, certaines méthodes conviennent mieux que d'autres.

• Temps - certaines méthodes nécessitent plus de temps. Par exemple, l'observation secrète d'un participant prend beaucoup de temps car il faut établir une confiance entre le chercheur et le groupe qu'il étudie. De plus, les chercheurs peuvent avoir certains délais pour trouver leur recherche, il ne serait donc pas possible de faire une étude longitudinale en l'espace d'une semaine.

• Argent - les chercheurs peuvent avoir un petit budget, ce qui signifie que cela affecte la durée et la méthode de la recherche. Les enquêtes sociales à plus grande échelle coûtent cher, par exemple, le recensement de 1991 a coûté 135 millions de livres sterling, le recensement de 2001 a coûté 210 millions de livres sterling et le recensement de 2011 a coûté 482 millions de livres sterling.

• Genre - par exemple, il peut être plus difficile pour une chercheuse de participer à l'observation participante de moines dans un monastère.

• Âge - par exemple, il serait plus difficile de faire participer un chercheur de 50 ans à l'observation participante de jeunes hostiles et perturbateurs.

• Pertinence - par exemple, si vous étudiez un gang d'adolescents de jeunes hostiles qui avaient commis une forme de criminalité, il serait inutile de leur donner un questionnaire. Il serait important de gagner leur confiance et une observation secrète des participants serait donc plus appropriée.

• Accès - si les chercheurs n'ont pas accès à certains groupes pour effectuer des entretiens ou des observations, ils doivent alors se tourner vers des sources secondaires.

• Ethnicité - il serait inutile de mettre un chercheur blanc de la classe moyenne avec un groupe de jeunes noirs car un rapport et une confiance ne peuvent être établis.

• Études antérieures - il serait important de voir si leur étude a déjà été effectuée, sinon leur recherche serait inutile car les résultats seraient les mêmes. Cependant, les chercheurs peuvent refaire l'étude afin de tester sa fiabilité.

Par exemple, Emile Durkheim (1897) a utilisé cette méthode comparative pour étudier le suicide. Il a examiné les taux de suicide dans différentes sociétés européennes. Il a constaté que le taux de suicide était constant au fil du temps, mais variait d'une société à l'autre et variait selon les groupes au sein de la société.

Considérations éthiques:

• Consentement éclairé - tous les participants doivent avoir ouvertement accepté de participer à la recherche.

• Tromperie - les chercheurs doivent éviter la tromperie, ils doivent être honnêtes et ouverts sur l'étude et ses implications.

• Confidentialité - les détails et les actions du participant doivent rester privés et confidentiels.

• Protection contre les préjudices - les participants ne devraient pas être lésés physiquement ou psychologiquement par le processus de recherche.

• Les préoccupations éthiques sont un facteur clé qui doit être pris en compte par le sociologue avant sa recherche. Par exemple, lorsqu'ils étudient des questions sensibles, telles que la violence domestique, les chercheurs choisissent souvent d'utiliser des entretiens informels qui mettent la personne qui répond plus à l'aise. Plutôt que d'utiliser l'observation secrète des participants, ce qui met le chercheur en danger. L'observation secrète des participants ne doit être utilisée que lorsqu'il n'y a pas d'autre moyen d'obtenir des données.

Préoccupations théoriques:

Interprétivisme

• Les interprètes utilisent des méthodes valides qui fournissent des données qualitatives.

• C'est l'idée que vous ne pouvez vraiment comprendre le comportement humain qu'en vous mettant à la place des autres. Ils croient qu'il est important de comprendre les significations derrière les actions des gens et leurs actions envers les autres.

• Max Weber communément appelé cela Verstehen, qui se traduit par Empathie.

• Les sociologues interprétivistes disent que l'observation participante est le meilleur choix de méthode pour découvrir les vraies raisons derrière les actions de quelqu'un.

Positivisme

• Les positivistes utilisent des méthodes fiables qui fournissent des données quantitatives.

• La sociologie positive se fonde sur la science et l'analyse des faits sociaux. Ce sont des choses qui peuvent être facilement mesurées. Les positivistes mesurent le comportement humain à l'aide de données quantitatives qui transforment tout en chiffres.

• Il est axé sur le comportement et les actions réels de l'un et non sur les raisons ou les significations de ses actions.

• Les choix de méthodes privilégiés par les sociologues positivistes sont les expériences en laboratoire, les statistiques officielles et les questionnaires ou entretiens structurés qui sont objectifs et fiables.

Gracieuseté de Lee Bryant, directeur de Sixth Form, Anglo-European School, Ingatestone, Essex