Chronologie de l'histoire

Manfred von Richthofen

Manfred von Richthofen

Manfred von Richthofen était l'as de chasse le plus célèbre d'Allemagne pendant la Première Guerre mondiale. Richthofen était surnommé le «baron rouge» et il a officiellement abattu 80 avions alliés, plus que tout autre pilote pendant la Première Guerre mondiale.

Richthofen est né dans une famille aristocratique prussienne le 2 maiDakota du Nord 1892. Il était un «Freiherr», un titre de noblesse qui se traduit par «Free Lord» mais est généralement traduit par «Baron» - d'où la raison pour laquelle Richthofen était souvent appelé Baron von Richthofen ou son surnom, le «Red Baron». Les pilotes britanniques l'ont également appelé le «chevalier rouge» en reconnaissance de sa noblesse.

Enfant, Richthofen aimait la chasse et l'équitation. Il excellait en gymnastique. À l'âge de 11 ans, il a commencé la formation des cadets. Après la fin de cette formation, Richthofen a rejoint un régiment de cavalerie. Lorsque la Première Guerre mondiale a été déclarée, Richthofen avait 22 ans et il a servi comme officier de reconnaissance de cavalerie. La guerre des tranchées a rendu l'utilisation traditionnelle des régiments de cavalerie presque impossible et Richthofen a été affecté à des fonctions d'infanterie. Richthofen en fut grandement déçu, car il pensait qu'en tant qu'officier de cavalerie, il devait être dans l'action bien plus que l'infanterie. Il a demandé à rejoindre le service aérien de l'armée impériale allemande et a été accepté. Il rejoint sa nouvelle unité en mai 1915.

Pour commencer, Richthofen n'était pas un pilote et ne s'est pas entraîné pour l'être. Son premier escadron, le No 69, a été utilisé sur le front de l'Est. Richthofen a été utilisé dans des missions de reconnaissance en tant qu'observateur.

Il a été transféré sur le front occidental et a commencé à s'entraîner en tant que pilote en octobre 1915. Richthofen s'est qualifié en tant que pilote et est devenu actif en mars 1916. Le premier avion qu'il a piloté sur le plan opérationnel était un Albatros C.III. Richthofen n'a pas connu un début glorieux pour sa nouvelle carrière - il s'est écrasé sur son premier vol.

À l'automne 1916, Richthofen a été transféré sur le front de l'Est. Ici, il a eu une réunion avec Oswald Boelcke - un as de chasse allemand. Boelcke cherchait des hommes pour rejoindre son nouvel escadron de chasse - «Jagdstaffel 2». Il a demandé à Richthofen de le rejoindre et il est retourné en France. Richthofen a eu son premier massacre officiel le 17 septembree 1916. Cependant, Richthofen avait affirmé qu'il avait abattu deux avions français avant de rejoindre le «Jagdstaffel 2» - mais aucun des deux n'a été confirmé comme ayant tué et ils ne lui ont pas été crédités. Pour chaque mise à mort confirmée, Richthofen a fait fabriquer une tasse en argent par un bijoutier à Berlin. Chaque tasse portait la date du massacre et l'avion a été abattu. Richthofen a fait fabriquer 60 de ces tasses avant de mettre fin à cette «célébration» car il y avait une pénurie d'argent en Allemagne.

Bien que sa légende ait donné à Richthofen le statut de pilote audacieux et soucieux du diable, il ne l'était pas. Boelcke avait appris à son protégé à être précis lors de l'attaque d'un avion ennemi et à ne pas prendre de risques. Typiquement, Richthofen a attaqué en plongeant dans un avion avec le soleil derrière lui. Cette tactique lui a donné à la fois une hauteur et un avantage visuel. Lorsqu'il a attaqué, il s'attendait à ce que d'autres pilotes de son escadron protègent son arrière et ses flancs.

Alors que Richthofen est traditionnellement associé au Fokker Dr. I, il n'a piloté cet avion que pendant une courte période. Seulement 19 de ses 80 éliminations ont été faites dans ce triplan. Il a marqué la plupart de ses attaques dans des variantes de l'Albatros: soit un Albatros II soit un Albatros III, bien que Richthofen ait également piloté occasionnellement un Albatros V.Le II lui a donné plus de vitesse mais moins d'agilité tandis que le III était plus agile mais plus lent que le II . Le premier avion qu'il a peint en rouge était un Albatros III et non un Fokker Dr I

En janvier 1917, après ses 16 anse le meurtre confirmé Richthofen a reçu le Pour le Mérite (surnommé le «Blue Max»), la plus haute distinction militaire en Allemagne pendant la Première Guerre mondiale. Le même mois, il reçut le commandement de Jagdstaffel 11 et il entraîna personnellement des pilotes qui volèrent dedans dans l'art du combat aérien. C'est en tant que commandant d'escadron qu'il a fait peindre son Albatros III en rouge. D'autres membres de l'escadron ont également été autorisés à peindre leur avion.

La valeur de Jagdstaffel 11 est devenue apparente en avril 1917 - «Bloody April» pour le Royal Flying Corps - lorsque Richthofen a abattu à lui seul 22 avions. En juin 1917, il reçut sa propre aile composée de quatre Jagdstaffels. Ils sont devenus très mobiles et devaient opérer à tout moment sur le front occidental avec un préavis minimal. Richthofen a été grièvement blessé lors d'un engagement aérien le 6 juillete. Le rétablissement de ses blessures l'a empêché de voler pendant quatre semaines. Pendant sa convalescence, Richthofen a été contraint d'écrire son autobiographie, que le gouvernement voulait utiliser à des fins de propagande. Les autorités ont fortement censuré ce qu'il a écrit. Ils voulaient maintenir son statut de héros en Allemagne même. On lui a offert un emploi sur le terrain une fois qu'il a récupéré, mais Richthofen a refusé, arguant que les soldats de première ligne dans la tranchée n'avaient pas le choix de l'endroit où ils se battaient et lui non plus.

Manfred von Richthofen a été tué le 21 avrilst 1918. Pendant le combat, une seule balle de .303 a touché Richthofen. Il a réussi à faire atterrir son Fokker Dr 1 en toute sécurité mais en territoire tenu par les Alliés. La balle avait causé des dommages mortels à son cœur et à ses poumons. Il est décédé peu de temps après que les troupes australiennes l'ont trouvé dans son avion. Il a été enterré avec tous les honneurs militaires au cimetière des villages de Bertangles près d'Amiens.

Son corps a été déplacé trois fois après cela. Les Français ont créé un grand cimetière militaire pour les Allemands près de Fricourt et y ont déplacé ses restes alors qu'en 1925, sa famille a fait rentrer le corps en Allemagne où Richthofen a été enterré dans le cimetière des héros de guerre au cimetière Invalidenfriedhof, à Berlin. Ses restes ont finalement été transférés sur le terrain de la famille en 1975.

Voir la vidéo: The Red Baron - Manfred von Richthofen I WHO DID WHAT IN WW1? (Juillet 2020).