Podcasts sur l'histoire

No. 195 Squadron (RAF) : Seconde Guerre mondiale

No. 195 Squadron (RAF) : Seconde Guerre mondiale


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

No. 195 Squadron (RAF) pendant la Seconde Guerre mondiale

Aéronefs - Lieux - Groupe et devoir - Livres

Le 195e Escadron a connu deux incarnations pendant la Seconde Guerre mondiale, d'abord en tant qu'escadron de chasseurs-bombardiers, puis en tant qu'escadron Lancaster au sein du Bomber Command.

L'escadron est formé pour la première fois le 16 novembre 1942 à Duxford. Les premiers Typhoons sont arrivés plus tard dans le même mois, mais l'escadron n'a pas déménagé à Lancaster pour s'entraîner avant février 1943. En mai 1943, il a déménagé à East Anglia, d'où il a effectué des balayages offensifs et des missions de reconnaissance armées dans le nord de la France. L'escadron est dissous le 15 février 1944.

L'escadron s'est réformé en escadron de bombardiers Lancaster le 1er octobre 1944 autour de l'escadrille « C » de l'escadron n°115. L'escadron a hérité du code d'identification A4 de l'escadrille « C » et de sa méthode pour peindre ce code, avec un grand « A » et un petit « 4 ».

Le premier raid de l'escadron fut une attaque sur Leverkusen le 26 octobre 1944. Il resta une partie de la force principale du Bomber Command pour le reste de la guerre, subissant onze pertes opérationnelles en 1944 et deux en 1945. À la fin de la guerre, l'escadron prenait participe à l'opération Manne, larguant de la nourriture à la population des Pays-Bas - le dernier jour complet des hostilités, il a fourni seize avions à cet effet.

L'escadron a effectué des tâches de transport pendant une courte période après la guerre, avant d'être dissous le 14 août 1945.

Avion
Novembre 1942-février 1944 : Hawker Typhoon IB
Décembre 1942-février 1943 : Hawker Hurricane I

Octobre 1944-août 1945 : Avro Lancaster I et Lancaster III

Emplacement
Novembre 1942 : Duxford
Novembre 1942-février 1943 : Hutton Cranswick
Février-mai 1943 : Woodvale
Mai-juillet 1943 : Ludham
Juillet-août 1943 : Matlask
Août-septembre 1943 : Coltishall
Septembre 1943-février 1944 : Fairlop

Octobre-novembre 1944 : Witchford
Novembre 1944-août 1945 : Wratting Common

Codes d'escadron: JE (Typhon), JE & A4 (Lancaster)

Devoir
19 octobre 1944 : Groupe n°3, Bomber Command
25 janvier 1945 : No.3 Group, Bomber Command
Avril 1945 : No.3 Group, Bomber Command

Livres

Marquer cette page: Délicieux Facebook Trébucher


Annonces

  • Le projet Wartime Memories existe depuis 21 ans. Si vous souhaitez nous soutenir, un don, aussi petit soit-il, serait très apprécié. Chaque année, nous devons collecter suffisamment de fonds pour payer notre hébergement Web et notre administration, sinon ce site disparaîtra du Web.
  • Vous cherchez de l'aide pour la recherche sur l'histoire familiale? Veuillez lire notre FAQ sur l'histoire familiale
  • Le projet Wartime Memories est géré par des bénévoles et ce site Web est financé par les dons de nos visiteurs. Si les informations ici vous ont été utiles ou si vous avez aimé accéder aux histoires, veuillez envisager de faire un don, aussi petit soit-il, ce serait très apprécié. Chaque année, nous devons collecter suffisamment de fonds pour payer notre hébergement Web, sinon ce site disparaîtra du la toile.

Si vous aimez ce site

S'il vous plaît envisager de faire un don.

16 juin 2021 - Veuillez noter que nous avons actuellement un important arriéré de matériel soumis, nos bénévoles y travaillent le plus rapidement possible et tous les noms, histoires et photos seront ajoutés au site. Si vous avez déjà soumis une histoire sur le site et que votre numéro de référence UID est supérieur à 255865, vos informations sont toujours dans la file d'attente, veuillez ne pas soumettre à nouveau sans nous contacter au préalable.

Nous sommes maintenant sur facebook. Aimez cette page pour recevoir nos mises à jour.

Si vous avez une question générale, veuillez la poster sur notre page Facebook.


Annonces

  • Le projet Wartime Memories existe depuis 21 ans. Si vous souhaitez nous soutenir, un don, aussi petit soit-il, serait très apprécié. Chaque année, nous devons collecter suffisamment de fonds pour payer notre hébergement Web et notre administration, sinon ce site disparaîtra du Web.
  • Vous cherchez de l'aide pour la recherche sur l'histoire familiale? Veuillez lire notre FAQ sur l'histoire familiale
  • Le projet Wartime Memories est géré par des bénévoles et ce site Web est financé par les dons de nos visiteurs. Si les informations ici vous ont été utiles ou si vous avez aimé accéder aux histoires, veuillez envisager de faire un don, aussi petit soit-il, ce serait très apprécié. Chaque année, nous devons collecter suffisamment de fonds pour payer notre hébergement Web, sinon ce site disparaîtra du la toile.

Si vous aimez ce site

S'il vous plaît envisager de faire un don.

16 juin 2021 - Veuillez noter que nous avons actuellement un important arriéré de matériel soumis, nos bénévoles y travaillent le plus rapidement possible et tous les noms, histoires et photos seront ajoutés au site. Si vous avez déjà soumis une histoire sur le site et que votre numéro de référence UID est supérieur à 255865, vos informations sont toujours dans la file d'attente, veuillez ne pas soumettre à nouveau sans nous contacter au préalable.

Nous sommes maintenant sur facebook. Aimez cette page pour recevoir nos mises à jour.

Si vous avez une question générale, veuillez la poster sur notre page Facebook.


Contenu

L'escadron n°4 se compose de trois vols désignés A, B et C ainsi que des sections de maintenance/logistique et d'une petite équipe administrative.

Un vol Modifier

Une escadrille est composée d'un équipage responsable de l'exploitation de quatre variantes d'avions Pilatus PC-9A(F) à contrôle aérien avancé (FAC). [1] Le PC-21 en peinture grise diffère en apparence du PC-21 multicolore standard de la RAAF. Les avions sont basés à la base de la RAAF à Williamtown pour former les contrôleurs d'attaque du terminal interarmées (JTAC) de l'ADF. [4]

B Flight Combat Control Team (CCT) Modifier

B Flight est l'équipe de contrôle de combat (CCT), composée de contrôleurs de combat responsables de la reconnaissance, du contrôle d'attaque terminal interarmées et des opérations de force avancées, le faisant soit dans le cadre d'une force avancée plus importante (soutenant le SASR ou les commandos du 1er ou du 2e Commando régiment) ou de façon indépendante. [5] [6] Les contrôleurs de combat fournissent une gamme de capacités, y compris du contrôle aérien avancé du soutien aérien offensif, de la reconnaissance de la zone d'atterrissage, de l'observation de la météorologie de l'aviation et de la gestion de l'espace aérien. [5]

Le Special Tactics Project a été formé en 2007 pour former le personnel de l'armée de l'air en tant que contrôleurs de combat similaires aux contrôleurs de combat de l'US Air Force, à la suite d'une demande du commandement des opérations spéciales de l'armée en 2006. [7] [8] [9] Entre 2008 et 2009, trois admissions ont terminé la formation initiale et quatre membres ont été déployés au cours d'opérations de combat en Afghanistan avec le Groupe de travail sur les opérations spéciales (SOTG). [9] [10] Les contrôleurs de combat ont servi en continu avec le SOTG à partir de 2008 contrôleurs tournants à chaque rotation SOTG jusqu'au retrait. [11] En juillet 2009, le Projet tactique spécial est devenu l'Escadrille B dans le 4e Escadron réformé. [3]

La sélection pour devenir contrôleur de combat est ouverte à tout membre de l'ADF et implique l'achèvement du cours d'admission CCT de 8 semaines fournissant une formation préparatoire aux compétences au sol et pour préparer les volontaires au test d'entrée des forces spéciales. [12] Les volontaires doivent réussir le test d'entrée des forces spéciales, terminer le cycle de formation de renforcement des commandos, les cours de contrôleur d'attaque terminale interarmées, de météorologie de l'aviation, de reconnaissance de zone d'assaut et de livraison d'armes aériennes. [5] [13] [14] Après avoir passé la sélection et avoir terminé presque deux ans d'entraînement, le Contrôleur de Combat reçoit un béret gris avec un poignard Sykes-Fairbain (commando). [9]

Vol C Modifier

C Flight dispense le cours ADF Joint Terminal Attack Controller (JTAC) ainsi que l'accréditation continue des diplômés. [1] En 2005, l'Air Force est devenue la première force aérienne étrangère à recevoir l'accréditation Joint Terminal Attack Controller (JTAC) du United States Joint Forces Command (USJFCOM). [15] [16] Le cours JTAC de six semaines enseigne la planification, le briefing, le contrôle et le rapport de l'appui aérien rapproché (CAS). Le cours JTAC est dispensé deux fois par an dans le but de diplômé 32 étudiants par an. Plus de 300 étudiants ont obtenu leur diplôme depuis 1997. [17]

Première Guerre mondiale Modifier

Le 4e Escadron a été créé en tant qu'unité de l'Australian Flying Corps (AFC) à Point Cook, Victoria, le 16 octobre 1916. [18] [19] Selon le journal de guerre de l'unité, le capitaine Andrew Lang a pris le commandement de l'escadron et son effectif initial d'un officier et de 26 hommes le 25 octobre. [20] Peu de temps après sa formation, l'escadron est parti pour la Grande-Bretagne, arrivant à Castle Bromwich pour une formation complémentaire en mars 1917. [18] [19]

L'unité est arrivée en France le 18 décembre 1917. Pendant son séjour sur le front occidental, elle a été affectée à la 80e Escadre. Opérant Sopwith Camels et Snipes, il effectua des balayages de chasseurs, fournissait un soutien aérien à l'armée et effectuait des raids sur les pistes d'atterrissage allemandes. L'escadron n°4 a fait plus de « victimes » que toute autre unité de l'AFC : 199 avions ennemis détruits. [21] De plus, 33 ballons ennemis ont été détruits ou abattus. [22]

Les membres de l'unité comprenaient le capitaine Harry Cobby, le principal as de la guerre de l'AFC, crédité de la destruction de 29 avions et ballons d'observation, et le capitaine George Jones, qui a abattu sept avions et a ensuite servi comme chef d'état-major de la RAAF pendant dix ans. . [21] Aces Roy King, Edgar McCloughry, Herbert Watson, Thomas Baker, Leonard Taplin, Thomas Barkell, Arthur Palliser, Norman Trescowthick, Garnet Malley et Albert Robertson ont également servi dans l'escadron. [23]

Après l'armistice, le 4 e Escadron est resté en Europe et était basé à Cologne, en Allemagne, dans le cadre de l'Armée britannique d'occupation. Il retourna en Australie en mars 1919 et fut dissous à Melbourne en juin. [24]

Seconde Guerre mondiale Modifier

Le 4e Escadron a été reconstitué en tant qu'unité de reconnaissance générale à la station RAAF de Richmond, en Nouvelle-Galles du Sud, le 3 mai 1937, pilotant des Hawker Demons avant de prendre livraison de son premier Avro Anson le mois suivant. Renuméroté l'escadron n° 6 (General Reconnaissance) le 1er mars 1939, l'escadron n° 4 a été reformé à nouveau à Richmond le 17 juin 1940, cette fois en tant qu'unité de coopération de l'armée. Équipé à l'origine de Demons et de De Havilland Moths, il s'est converti en CAC Wirraways en septembre et a déménagé à Canberra plus tard dans le mois. [25] Le 20 mai 1942, le 4 e Escadron est déployé à l'aérodrome de Camden, où il effectue des patrouilles anti-sous-marines ainsi que des sorties d'entraînement en coopération avec l'armée jusqu'à son redéploiement dans le Queensland, puis en novembre vers la Nouvelle-Guinée. [24]

La tâche initiale de l'escadron en Nouvelle-Guinée était de soutenir les forces américaines et australiennes dans la bataille de Buna-Gona. Jusqu'à la fin de la guerre, l'escadron a joué un rôle de coopération avec l'armée, fournissant aux forces terrestres l'observation de l'artillerie, la reconnaissance et l'appui aérien rapproché. Le 26 décembre 1942, un escadron n°4 Wirraway piloté par le sous-lieutenant d'aviation John Archer abattit un A6M Zero. Ce fut le seul kill réalisé par un Wirraway pendant la guerre et a valu à Archer l'US Silver Star. [26] [27] Le 31 janvier 1943, l'escadron a envoyé un de ses vols à Wau, où il a participé à la bataille de Wau. [28]

En mai 1943, le 4e Escadron a été rééquipé d'avions de chasse CAC Boomerang [28] pour être utilisé dans un rôle de reconnaissance tactique. Opérant avec ces nouveaux avions ainsi que certains Wirraways qu'il avait conservés, l'escadron a soutenu les 7e et 9e divisions australiennes pendant la campagne de la péninsule de Huon. [29] Il a également exploité six Piper Cubs en tant qu'avions de liaison pendant ces campagnes. [30] L'escadron a continué à soutenir les unités australiennes, américaines et du corps des Marines américains en Nouvelle-Guinée et en Nouvelle-Bretagne jusqu'en mars 1945, date à laquelle il s'est déployé à Morotai, puis sur l'île de Labuan pour soutenir les forces terrestres australiennes dans la campagne de Bornéo. Il a soutenu la campagne de la 9e division dans le nord de Bornéo et le débarquement de la 7e division à Balikpapan. [31] Les pertes pendant la guerre se sont élevées à 37 personnes tuées. [32]

Années d'après-guerre Modifier

Après la guerre, le 4e Escadron retourne en Australie le 14 novembre 1945 et est de nouveau basé à Canberra. Il s'est rééquipé de P-40 Kittyhawks de dernière génération, après avoir reçu quelques-uns de ces avions à Bornéo, et cela a été suivi par les CAC Mustangs et Austers au début de 1947. [31] Après avoir terminé la formation sur son nouvel avion, l'escadron a fourni une démonstration de puissance de feu aux cadets du Collège militaire royal de Duntroon, lors d'un exercice à Braidwood en septembre 1947. [33] Le 7 mars 1948, le 4e Escadron a cessé d'exister, ayant été renuméroté le 3e Escadron. [34] [35]

Le 4e Escadron a été reformé le 3 juillet 2009 à la base de la RAAF à Williamtown pour former les contrôleurs aériens avancés. [36] L'unité avancée de développement du contrôle aérien (FACDU) de la 82e Escadre, qui exploitait des Pilatus PC-9, a été fusionnée dans la nouvelle unité, avec le projet de tactique spéciale. [37] [7] Cela a continué la présence de FAC à Williamtown qui avait été maintenue par FACDU et le vol n ° 4, qui a opéré Winjeels à partir de Williamtown de 1970 à 1989. [38] Les Pilatus PC-9 du n ° 4 escadron ont été remplacés par Pilatus PC-21 en 2020. [39]


Voir la vidéo: Spot Avions Seconde Guerre Mondiale - Soir Mag u0026 EMSE Publishing (Juin 2022).