Podcasts sur l'histoire

Y a-t-il déjà eu un État-nation sans violence/guerre/subordination extrême ?

Y a-t-il déjà eu un État-nation sans violence/guerre/subordination extrême ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Y a-t-il déjà eu un État-nation (construction/naissance/création d'un nouvel État-nation) sans violence/guerre/subordination extrême ? Mais plutôt pacifiquement, organiquement, avec tous les partis et voisins enthousiastes ?


L'Islande compterait probablement. Il a quitté son union avec le Danemark en 1918 à la fin d'un mouvement indépendantiste pacifique. Cependant, il a continué à partager le roi du Danemark en tant que chef de l'État jusqu'en 1944, lorsque l'occupation nazie du Danemark a rendu cela problématique.

Le mouvement indépendantiste islandais a été pacifique depuis ses débuts dans la période post-napoléonienne jusqu'à l'accession à l'indépendance en 1944. Les explications courantes de la nature pacifique de la lutte pour l'indépendance de l'Islande comprennent :

  • La distance de l'Islande à Copenhague.
  • La population homogène de l'Islande.
  • Les réponses accommodantes du Danemark aux demandes islandaises.
  • La réticence du Danemark à réagir violemment, en partie en raison d'un respect pour la culture islandaise, mais aussi d'une réticence à assumer les coûts de la répression du mouvement indépendantiste islandais.
  • Les tendances pacifiques dans la région nordique après les guerres napoléoniennes.

J'inclurais la partition de la Tchécoslovaquie entre la République tchèque et la Slovaquie. Selon Wikipédia,

La séparation s'est produite sans violence, et a donc été qualifiée de « de velours », tout comme la « Révolution de velours » qui l'a précédée, qui a été accomplie grâce à des manifestations et des actions pacifiques massives. En revanche, d'autres ruptures post-communistes (comme l'Union soviétique et la Yougoslavie) ont entraîné un conflit violent. La Tchécoslovaquie est le seul ancien État du bloc de l'Est à avoir connu une rupture entièrement pacifique.